Biographie d'Annick de Souzenelle

Accueil > Annick de Souzenelle > Biographie d’Annick de Souzenelle
annick de souzenelle arigah

Annick de Souzenelle est née en 1922 en Bretagne.

Sa petite enfance est marquée par l’effondrement d’une vie familiale qui l’a conduite à perdre, pour un temps, tout repère affectif et géographique. La réalité extérieure étant devenue absurde à ses yeux d’enfant, elle s’est tournée très tôt vers « le Père divin » et le monde intérieur lui est devenu encore plus réel que le monde extérieur.

Très jeune, elle se passionne pour les livres sur la Grande Geste du Moyen Âge, les contes et légendes de tous les pays du monde.

Elève à l’Institut Notre Dame des Champs à Paris, sa foi est entretenue au sein de l’Église catholique mais elle pressent déjà que derrière le message du Christ et les mythes bibliques se cache une signification plus profonde qui n’était pas délivrée.

Après le Baccalauréat, elle suit des études de mathématiques à qui, dit-elle, elle doit sa rigueur intellectuelle, tout en continuant de chercher des réponses à sa quête spirituelle.

En 1945, à la fin de la guerre, elle décide de faire des études d’infirmière. C’est ainsi qu’après sa formation, elle devient infirmière anesthésiste, métier qu’elle exerce pendant 15 ans dont 5 ans passés au Maroc. C’est d’ailleurs au cours de cette période qu’elle reprend le chemin de sa quête spirituelle. Confrontée à la souffrance, elle dit avoir beaucoup appris des malades et de la psychologie.

arigah institut d'anthropologie spirituel

En 1958, le « hasard » lui fait rencontrer le Père Eugraph Kovalevski – fondateur de l’Église Orthodoxe de France – qui deviendra par la suite son maître spirituel. Elle se reconnaît dès lors dans un christianisme vivant de la tradition orthodoxe. Le « Monde divin » la reprend par la main… Avec le Père Eugraph Kovalevski, (devenu l’évêque Jean en 1964) elle entreprend des études de théologie et découvre toute la grandeur de notre Tradition dans un esprit qui n’exclut pas les autres.

Parallèlement, elle suit pendant 2 ans des cours d’hébreu avec Emmanuel Lévyne, Qabbaliste. Deux enseignements, théologie chrétienne orthodoxe et l’hébreu, qui vont transformer sa vie et son regard sur le monde. Elle reçoit alors ce que la tradition chinoise appelle son « Mandat du Ciel » et avec la psychologie des profondeurs de Carl Gustav Jung, elle entre dans les profondeurs de la Terre.  Elle y ajoute une dimension corporelle par sa rencontre avec le Dr Vittoz.

bibliographie ariagh annick de souzenelle

Elle découvre alors au travers de ces différents enseignements l’amorce d’une anthropologie « non encore née », comme le lui avait dit l’évêque Jean mais aussi celle souhaitée par ce grand philosophe russe chrétien, Nicolas Berdiaev ; Ce qui la conduira en 2010 à créer avec Agnès Desanges, lInstitut d’Anthropologie Spirituelle à Angers.

Annick de Souzenelle, par une lecture renouvelée et vivifiante, nous fait entrer dans nos textes sacrés et nos mythes fondateurs par la voie intérieure.